23 mars 2011 (2)

Auteur : • Publié le 5 avril 2011 à 20:20 • Catégorie : Veille Fukushima


La CRIIRAD cherche à obtenir une transparence totale et permanente sur les résultats d’analyse du réseau international de contrôle de l’air.

Un réseau national de données a été mis en place dans le cadre du Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires (TICE ou CTBTO). Il a pour mission de détecter toute élévation de la radioactivité de l’air qui pourrait indiquer qu’un essai nucléaire a été effectué en violation du traité. Les laboratoires du réseau, très performants, sont répartis sur toute la planète. Chaque Etat reçoit quotidiennement les résultats d’analyse de l’ensemble du réseau.

Le fonctionnement du réseau est financé par les Etats, et donc par les citoyens de ces Etats, qui sont pourtant privés des informations ainsi acquises.

La CRIIRAD rappelle que l’OMS, qui est en charge de la santé publique, a signé en 1959 un accord avec l’AIEA, qui prévoit que les deux agences agiront en coopération étroite et se consulteront régulièrement.

Criirad.fr



ThierryGr

est cofondateur et président de l'association "The Co-Evolution Project".
Lui écrire | Tous les articles écrits par

Laisser un commentaire