4 avril 2011 (3)

Auteur : • Publié le 5 avril 2011 à 20:40 • Catégorie : Veille Fukushima


Les ex-cadres de l’atome japonais accusent.

Ils révèlent que les scenarii de tremblement de terre envisagés à Fukushima étaient bien inférieurs à l’ampleur du tsunami, que les canalisations étaient posées en surface et non enterrées, ce qui explique qu’elles aient été arrachées. Pour assurer l’indépendance énergétique du Japon, ils ont accepté les plans de General Electric sans se préoccuper de leur adaptation à la géographie locale. Les systèmes de pompes étaient destinés à éteindre des incendies mineurs, pas à refroidir les réacteurs. Ni l’Autorité de sûreté nucléaire japonaise, ni l’administration japonaise, ni l’AIEA n’ont correctement effectué les contrôles qui leur incombaient.

Actu-environnement.fr



ThierryGr

est cofondateur et président de l'association "The Co-Evolution Project".
Lui écrire | Tous les articles écrits par

Laisser un commentaire